Ensemble Convivencia

Quatuor Vocal

Friederike Schulz
Bernard Revel
Stéphan Olry
Xavier Bazoge

Programme

 Trente ans de musique et de théâtre musical
 

    Il y a 30 ans, dans la prestigieuse Schola Cantorum de Bâle, Bernard Revel et Friederike Schulz fondent l'Ensemble Convivencia avec le souci d'unir leurs expériences musicales et théâtrales, acquises à l’École Jacques Lecoq à Paris et aux Conservatoires de Perpignan et de Barcelone. 


En 1988 ils créent Le jeu de Robin et Marion d’Adam de la Halle au Festival à Montpellier dans une version acrobatique et musclée et l’ensemble se voit offrir sa première résidence artistique dans l’Abbaye de Caunes Minervois (Aude).  
 
   Implanté à Strasbourg depuis 1992, les créations se succèdent :  La Farce de Maistre Pathelin, Le Roman de Renart, La Nef des Fous, Le Capitaine Fracasse, La Bella Franceschina… et de nombreux concerts sont donnés en Europe, Etats Unis et Amérique du Sud. 

  Depuis 2001, avec la création du Quatuor Vocal, l’Ensemble s’est orienté vers la musique polyphonique de la fin du Moyen âge à la musique traditionnelle en Europe occidentale.

  Depuis l'Ensemble Convivencia a créé de nombreuses productions, concerts, spectacles et théâtre musical du Carnaval et de la Commedia dell' Arte: Les Chants du Carnaval de Florence, Entre Occident et Orient, Chants d'amour et de paix, Musique et peinture contemporaine...

  L'Ensemble a obtenu en 2004 le Grand Prix du Jury de la Fondation Alsace, la plus prestigieuse des récompenses de la Fondation. 

  Des enregistrements ont été édités sous les labels Empreinte Digitale, Hoepfner Record, Editions du Sablier.

L'Ensemble Convivencia a enregistré en 2017 le CD Con Amores, avec des musiques espagnoles du 15ème et 6ème siècle. 

  La musique du CD Troubadours a été choisi pour le film Kingdom of Heaven de Ridley Scott. LA chanson "Chansoneta farai vencut", chantée pas Friederike Schulz y a connu un très grand succès. 

Con Amores 

Romances, Cançiones, Villancicos   la musique au temps de Cervantes 

Le concert est un florilège de chansons marquant la fin de la cohabitation des trois grandes cultures autour de 1500. Avec elle meurt « La Convivencia », signifiant à elle seule les valeurs de Paix, Coexistence et Tolérance. 

Née dans l’École Franco- Flamande au XVème siècle, la polyphonie parcourt l’Europe du nord au sud et, après une florissante implantation en Italie, gagne l’Andalousie et atteint là son apogée. Les compositeurs de la fameuse École de Séville adaptent leur génie du Contrepoint Sacré à des thèmes profanes de chansons à refrains que appelle alors « villancicos ». Juan Vasquez en est le maître absolu. Constituant la majorité des œuvres de ce programme, ces chansons à quatre voix cèdent parfois la place à des monodies Ladinos, témoignages vivants de l’art et des traditions du peuple juif en Espagne. 

convivencia.jpeg